Programme de formation
Télépilotage de drones à usage professionnel en audiovisuel et missions techniques

Actions concourant au développement des compétences (Version 2021)

Indicateur de réussite : 100%

Antilles-Drone Organisme de formation enregistré sous le numéro 01973208697 - Formation certifiée RS5235

But de cette formation

Acquérir les compétences techniques (définies par l’arrêté du 18 mai 2018) nécessaires pour l’exercice d’une activité de télépilote professionnel.

À qui s’adresse-t-elle ?

À toutes personnes âgées de 16 ans désirant devenir télépilote professionnel et ayant obtenu ou préparant l’examen au certificat d’aptitude théorique de télépilote délivré par la DGAC en vue d’une déclaration d’activité.

Pour les personnes en situation de handicap, un certificat médical de non contre indications sera exigé.

Objectifs pédagogiques

Être déclaré apte au télépilotage en toute sécurité.

Connaître la réglementation imposée par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) dans le cadre des activités particulières au niveau national et connaitre la réglementation imposée par la nouvelle réglementation imposée par l’Agence de l’Union Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA) dans le cadre de la catégorie spécifique.

Être en mesure d’effectuer les futures missions en toute sécurité dans le cadre d’une activité professionnelle.

Contenu (Progression pédagogique)

Formation pratique basique aux scénarios S-1, S-2 et S-3 et standard européens

GENERALITES

Le livret de progression permet de suivre et d’attester l’acquisition des compétences pratiques. Il contient les comptes rendus détaillés et réguliers d’avancement établis par le formateur et comportant les évaluations visant à estimer les progrès. Il est établi selon une forme définie par le ministre chargé de l’aviation civile. Il est signé par l’élève télépilote à l’issue de chaque cycle de formation.

Il est archivé pendant cinq ans. Une copie est remise au télépilote à sa demande.

Durée de la formation (hors examen) : 35 heures  – Tarif : 2000 euros

Compétences communes pour tous les scénarios

Préparation du vol mission :

  • sélectionner le scénario réglementaire dans lequel s’effectue l’opération considérée ;
  • vérifier que la charge utile sélectionnée est compatible avec l’aéronef qui circule sans personne à bord utilisé pour la mission ;
  • vérifier que la masse en opération de l’aéronef qui circule sans personne à bord est compatible avec le scénario considéré ;
  • vérifier que la zone d’opération définie est adéquate pour l’opération considérée ;
  • vérifier que l’opération de l’aéronef qui circule sans personne à bord considéré est possible dans la zone d’opération ;
  • définir la zone de travail dans laquelle l’opération considérée se déroule ;
  • concevoir la zone minimale d’exclusion en fonction des caractéristiques de l’aéronef qui circule sans personne à bord considéré ;
  • extraire de l’information aéronautique les données pertinentes pouvant avoir un impact sur l’opération considérée (SUP AIP, NOTAM, RTBA, Voltac,…) ;
  • déterminer les secteurs proches de la zone d’opération dont le survol est interdit, réglementé ou soumis à des conditions particulières ;
  • définir la hauteur maximale réglementaire de vol compte tenu de la zone de vol, et de l’opération considérée ;
  • identifier les autorisations nécessaires à l’opération considérée ;
  • mettre en place un protocole si nécessaire ;
  • identifier les objectifs de la mission ;
  • identifier les obstacles présents dans la zone d’opération ;
  • détecter les obstacles gênants pour l’opération considérée dans la zone d’opération ;
  • détecter si l’aérologie peut être affectée par la topographie ou la présence d’obstacles dans la zone d’opération ;
  • prendre en compte les phénomènes extérieurs pouvant avoir un impact sur le vol, estimer leur impact sur la conduite du vol. (Consommation d’énergie, maniabilité, visibilité,…) ;
  • gérer la mise en place de la zone minimale d’exclusion en fonction du type de scénario considéré ;
  • expliquer aux personnes se trouvant dans la zone minimale d’exclusion, les risques encourus et la conduite à tenir ;
  • collecter les attestations d’information des personnes se trouvant à l’intérieur de la zone minimale d’exclusion ;
  • vérifier la présence de tous les documents nécessaires à l’opération considérée ;
  • établir l’autorité du télépilote envers les autres personnes se trouvant sur zone d’opération.

Préparation du vol Machine :

  • vérifier l’état général de l’aéronef qui circule sans personne à bord ;
  • vérifier que tous les éléments amovibles de l’aéronef qui circule sans personne à bord sont correctement fixés ;
  • vérifier la compatibilité des configurations logicielles de la station sol et de l’aéronef qui circule sans personne à bord ;
  • calibrer les différents instruments équipant l’aéronef qui circule sans personne à bord ;
  • identifier tout défaut pouvant remettre en cause l’opération concernée ;
  • vérifier que l’autonomie de la batterie est compatible avec l’opération concernée ;
  • vérifier la conformité du système de limitation d’énergie d’impact ainsi que le fonctionnement du système déclencheur lorsque l’aéronef qui circule sans personne à bord en est équipé ;
  • vérifier le bon fonctionnement de la télémétrie ;
  • régler le limiteur de zone ;
  • régler le limiteur d’altitude ;
  • régler le mode de fonctionnement du dispositif fail-safe ;
  • opérer l’équipement de positionnement si l’aéronef qui circule sans personne à bord en est équipé ;
  • vérifier la cohérence de la position obtenue si l’aéronef qui circule sans personne à bord est équipé d’un équipement de positionnement.

Briefing, Débriefing, Retour d’expérience :

  • définir dans le cadre d’un briefing, le but de la mission, les menaces identifiées, le point de décollage, la trajectoire d’évolution de l’aéronef qui circule sans personne à bord, la conduite à tenir en cas de panne ;
  • réaliser un débriefing synthétique de la mission ;
  • identifier les cas où un compte-rendu d’événement doit être fait et savoir l’élaborer.

Vol Situation Normale :

  • conserver une distance de sécurité suffisante par rapport aux obstacles ;
  • opérer l’aéronef qui circule sans personne à bord, à l’intérieur de l’ensemble de l’espace défini par le scénario considéré, tout système embarqué fonctionnant ;
  • opérer l’aéronef qui circule sans personne à bord pour suivre une trajectoire prédéfinie ;
  • avoir conscience de la zone minimale d’exclusion des tiers au cours du vol ;
  • opérer l’aéronef qui circule sans personne à bord lors d’une discontinuité du critère en vue dans le cadre d’un scénario S-1.

Vol Situation Anormale :

  • gérer de manière optimale une perte de puissance totale ou partielle d’un moteur de l’aéronef qui circule sans personne à bord en assurant la sécurité pour les tiers au sol ;
  • gérer la trajectoire de l’aéronef qui circule sans personne à bord dans des situations dégradées ;
  • gérer le cas de la dégradation de la fonction de localisation de l’aéronef qui circule sans personne à bord ;
  • gérer l’incursion d’une personne dans la zone d’opération et prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité ;
  • gérer le cas d’une sortie de la zone d’opération définie lors de la préparation du vol ;
  • opérer l’aéronef qui circule sans personne à bord malgré le déclenchement du limiteur de hauteur ;
  • gérer l’incursion d’un aéronef habité à proximité de la zone d’opération ;
  • gérer l’incursion d’un aéronef qui circule sans personne à bord dans la zone d’opération ;
  • opérer les différents mécanismes de sauvegarde équipant l’aéronef ;
  • choisir le mécanisme de sauvegarde adapté à une situation donnée ;
  • gérer une perte de vue temporaire de l’aéronef qui circule sans personne à bord en scénarios S-1 ou S-3 ;
  • gérer le cas d’une perte de contrôle en attitude ou en position dû à des phénomènes extérieurs ;
  • gérer la reprise de contrôle manuel de l’aéronef qui circule sans personne à bord en cas de situation dangereuse due aux automatismes ;
  • déclarer un compte rendu d’événement.

Compétences propres au scénario S-2

Préparation du vol mission :

  • effectuer, au préalable, les démarches réglementaires spécifiques au scénario S-2 ;
  • vérifier que la zone d’opération est sécurisée ;
  • évaluer le risque de perte de liaison radio et de perte de télémétrie.

Préparation du vol machine :

  • vérifier les dispositifs permettant de voler hors vue ;
  • vérifier le fonctionnement du dispositif d’enregistrement des paramètres et le démarrer.

Vol Situation Normale :

  • gérer l’usage de la cartographie pour opérer l’aéronef qui circule sans personne à bord hors vue.

Vol Situation anormale :

  • mettre en application la procédure définie en cas de perte de la liaison de commande et de contrôle ;
  • gérer le vol en immersion pour opérer le retour de l’aéronef en vol manuel.

Compétences propres au scénario S-3

Préparation du vol mission :

  • effectuer, au préalable, les démarches réglementaires spécifiques au scénario S-3 ;
  • estimer le risque de brouillage sur la zone d’opération ;
  • définir une procédure adaptée en cas de perte de la liaison de commande et de contrôle ;
  • vérifier que la zone d’opération est sécurisée ;
  •  identifier les zones utilisables dans ou à proximité de la zone d’opération pour un atterrissage d’urgence.

Vol Situation normale :

  • opérer l’aéronef qui circule sans personne à bord à proximité d’obstacles en prenant en compte leur influence sur l’aérologie ;
  • opérer l’aéronef à proximité d’obstacles simulant un environnement urbain, en conservant une distance de sécurité par rapport à ceux-ci.

Vol Situation anormale :

  • mise en application de la procédure définie en cas de perte de la liaison de commande et de contrôle.

Organisation

Formateur

La formation est assurée par Pierre BISQUÉ exploitant et télépilote d’ANTILLES Drone (Exploitant déclaré 1539), titulaire du certificat technique militaire d’instructeur sur simulateur de vol.

Moyens pédagogiques et techniques

  • Accueil des stagiaires au centre de formation TLF sis 1691 rue Becquerel, zone industrielle de Jarry, 97122 BAIE-MAHAULT.
  • Cours théoriques (Tableau, supports informatiques et vidéo).
  • Rencontre avec les interlocuteurs de la DGAC Guadeloupe.
  • Déplacements en extérieur pour l’étude de cas concrets et la réalisation des vols d’instructions.
  • Participation à une mission d’ANTILLES Drone (Cas concret).
  • Drones de la flotte « ANTILLES Drone » (Phantom 4 Pro et Phantom 4 Pro+, Mavis 2 Pro de la marque DJI) utilisés par le stagiaire afin d’apprécier son aisance au télépilotage ainsi que sa rigueur dans la préparation des aéronefs.
  • Documentation réglementaire.
  • Applications dédiées (Mach7Drone, Géoportail, etc…)

Dispositif de suivi de l’exécution de l’évaluation des résultats de la formation

  • QCM d’entrée d’évaluation de niveau.
  • Feuilles de présence
  • Questions orales ou écrites, contrôle continu tout au long de la formation.
  • Moyens permettant de suivre l’exécution et les résultats de l’action de formation :
    L’évaluation de la compétence s’effectue par une mise en situation réel de mission en catégories ouverte et spécifique (STS-01 et STS-02), de plus Frenchidrone s’assure que le candidat possède bien les connaissances, les modes de raisonnement et la connaissance de la règlementation via des exercices théoriques sur le site web Alpha Tango (mis en place par la DGAC ainsi que des questions sur le fonctionnement du drone et du logiciel.
  • Préparation à l’élaborations et à la réalisation d’une mission dans le cadre de l’activité d’ANTILLES Drone.
  • Préparation et exécution d’une mission d’évaluation.
  • Le livret de progression personnalisé sera renseigné et détenu par la société : « ANTILLES Drone » durant la période légale de 5 ans.
  • Une fiche de satisfaction sera renseignée par chaque stagiaire à l’issue de sa formation.

ORGANISATION DE L'EXAMEN

Déroulement de l’examen

    • Trois examinateurs, dont au moins deux sont indépendants du centre de formation certifié, constituent obligatoirement les membres du jury d’examens.
    • Les questions de la grille « Théorique » peuvent être posées verbalement de manière individuelle ou collectivement par écrit. La valeur des réponses est consignée par les examinateurs.
    • Dans le cas d’un groupe de stagiaires, les questions de la grille théorique d’évaluation doivent être posées individuellement, par écrit. L’examinateur principal veille à ce que les stagiaires soient suffisamment espacés afin de garantir l’individualité des réponses.
    • Pour la « pratique » : l’examinateur principal doit avoir préalablement préparé une mission, qu’il soumettra à chaque stagiaire lors de l’examen final.
    • Cette mission doit regrouper l’ensemble des éléments consignés au référentiel CPF RS5235. Elle doit en outre être conforme à l’annexe II de l’arrêté de formation 2018 et prévoir des mises en situations appropriées, notamment en matière de vol en condition normale et anormale ou en situations dégradées.
    • L’attestation de réussite à l’examen pratique sera éditée et délivrée lorsque le stagiaire aura réussi l’examen.
    • Le centre de formation certifié demandera au stagiaire de lui faire parvenir par email la photocopie de l’examen théorique télépilote drone dès que celui-ci aura réussi l’examen sur table de la DGAC pour vérification et archive.
    • Si le document est conforme, le centre de formation certifié fera parvenir au candidat le parchemin de certification RS5235.

Les plus de notre formation drone 2021

  • Cours théorique sur la nouvelle réglementation européenne drones
  • Formation certifiante disponible via « Mon compte formation »
  • Formation drone individuelle et personnalisée afin d’offrir un niveau de qualité optimal
  • Evaluation de la formation : Contrôle continu et passage de la certification RS5235 (si option validée)
  • Ajout de votre société sur notre Réseau de professionnel du drone civil
  • Initiation aux techniques de cadrage et réglages caméras
  • Aide à la rédaction de votre déclaration d’activité et dossier MANEX
  • OFFRES D’EMPLOIS

Ils nous font confiance